Remix immigrant (2) : Fable rase

29 juin 2017

Église orthodoxe russe
201, rue Taschereau Ouest
Rouyn-Noranda, Québec

Description

19 h

Lorsqu’on immigre, on troque ses histoires et ses légendes pour de nouveaux récits, une nouvelle mythologie. On met à l’épreuve la langue des origines pour dire une nouvelle vie, on redit l’histoire ancienne avec de nouveaux mots. On « recycle » les récits anciens dans un processus de reprise et de variation, de citation et d’invention.

C’est pourquoi l’image du remix me semble pertinente pour décrire l’expérience que je tente avec Fable rase. Je mets à nu quelques petites mythologies personnelles et collectives glanées de part et d’autre de l’Atlantique, dans les deux cultures qui cohabitent maintenant en moi.

Dans un récit poétique qui emprunte à ritournelle de la chanson autant qu’à l’expérimentation poétique, je joue et déjoue ma propre langue, moi dont le parcours d’immigration consiste aussi en un glissement au sein de ma propre langue, le seul territoire que j’ai emporté dans mes bagages et que j’ai remis en jeu et refaçonné ici, au Québec, en Abitibi.
Fable rase est donc le récit d’une traversée, d’une légende à l’autre, d’une conscience à une autre. Au cœur du récit, il y a la métamorphose, peut-être invisible mais, espérons-le, audible.